Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 17:07

Ketty, ex-clodette, chez Pino au pays des terrils

mardi 09.09.2008, 04:55 - La Voix du Nord

 Ketty et Pino. Une histoire d'amitié pudique entre le caissier et l'ex-clodette. Ketty et Pino. Une histoire d'amitié pudique entre le caissier et l'ex-clodette.

| COURRIÈRES |

Si on vous met sous les yeux, Claude François, les clodettes et Courrières, a priori aucun rapport. Le lien, il faut le chercher chez un Courrièrois de souche, Pino Dibitonto. Une histoire d'amitié toute simple entre Ketty, l'ex-clodette, et Pino le caissier. Une petite histoire bien loin des boules à facettes, du show-business et des flons-flons.

 

PAR STEPHANE DUBROMEL

 

 

henin@info-artois.fr Claude François. Les paillettes. Les années 70. Des danseuses à n'en plus finir, des médias, des tubes connus de tous. On aura tout dit sur l'idole des jeunes et des moins jeunes. Paranoïaque, mégalo, perfectionniste. Ketty Sina a connu tout cela. Ex-clodette. Une étiquette qui colle parfois trop, mais qu'elle arbore fièrement sur sa peau noire. «  Si c'est gênant d'être une ex-clodette ? Comment ça pourrait être gênant. C'est flatteur, même si c'est le passé. » Une petite période de sa vie, où tout allait vite. Jeune demoiselle débarquée à Paris, elle aura tout appris des métiers du spectacle durant ses deux années de clodette auprès de celui qu'elle, mais aussi les fans, appelle affectueusement Claude.

Débarquée en France à quinze ans, elle arrive de son Cameroun natal. Où personne ne connaissait l'idole de l'époque. «  Mes parents m'ont envoyé apprendre la couture, au Havre. À la première occasion, je regardais la mode, la danse, plus que les vêtements. » L'apprentissage de la couture passe vite par-dessus la tête de Ketty, qui arrive l'année suivante à Paris.

Hasard

Et là, ça décolle. Avec l'aide du hasard. «  J'adorais danser, j'étais souvent dans les boîtes de nuit. L'époque des boules à facettes, des miroirs partout. Je connaissais un peu certaines clodettes. Un soir, il était là. Il a envoyé la capitaine des clodettes j'avais rendez-vous le lendemain, neuf heures. » Arrivée très « détendue », Ketty va comprendre le « système » Claude François. Un boulimique de travail, exigeant, intransigeant. «  Une fois, il n'avait pas eu le temps de s'occuper d'une chorégraphie. Un autre chorégraphe s'en était chargé. Juste avant un passage télé en direct, Claude a tout changé. Cela m'a appris à être professionnelle. » Claude François pouvait être cassant dans ces propos, ce que Ketty ne nie pas. Mais il savait être loyal, et généreux avec ses collaborateurs. «  Il n'avait pas ce côté décalé des gens du show-business. Il était très structuré.  » L'aventure durera deux ans, jusqu'à la mort de Claude en mars 1978. Boulimique de projets, Ketty était sur un tournage de cinéma, au Gabon. Puis elle restera dans le milieu. Partira dix ans en Italie, comme danseuse. Puis rencontre Jean-Marie Rivière (un grand nom de la nuit), sera meneuse de revue à l'Alcazar, danseuse au Paradis latin, des hauts lieux des nuits parisiennes. Elle a fait de l'événementiel, créé son agence de mannequinnat.

Restaurant

Et maintenant, elle est dans la restauration afro-antillaise. À Paris.

Et ce week-end à Courrières. C'est là que Pino intervient. «  J'étais en voyage au Sénégal avec un ami. On a rencontré deux filles qui nous ont dit " si tu vas à Paris, on ira manger chez Ketty la clodette". On y est allé. C'était étrange de voir la clodette qui servait, je me rappelais tous les hommes qui fantasmaient. Je me disais que ce n'était pas possible, une clodette qui sert ! C'était la black aux cheveux courts, j'avais du mal à la reconnaître. » De fil en aiguille, une amitié se crée. Ketty, qui aime chiner voulait tester la braderie de Lille. Cela fait deux ans qu'elle vient chez Pino, où elle a sa chambre. Pino : «  C'est amusant, j'ai la chance de dire que j'ai une copine clodette.  » Une histoire toute simple.

Ketty, à 50 ans, déborde de projets. S'occuper de ses quatre enfants, mais aussi partir en tournée. Après un gala dans l'Orne, les presque 2 000 personnes présentes l'ont convaincue. Dans des lieux de coeur comme elle le souligne. Pourquoi pas à Courrières ? Et un livre, en préparation pour mars prochain.

D'ici là, on recroisera peut-être la clodette et Pino se promenant auprès des terrils. •

> Vous pouvez contacter Ketty, pour un projet, concert, autre, par mail : ketty@kamukera.com ou Tél : 01 53 61 25 05


Partager cet article

Repost 0
claude francois - dans claude.f
commenter cet article

commentaires

veronique 06/02/2014 22:31

Bonsoir,
Je recherche pour ma meilleure amie des informations et photos d une des danseuses de Claude François, Jacky MIXTUR
Pouvez-vous m'aider?
Avec mes remerciements,
véronique

Présentation

  • : le blog claude.f
  •   le blog claude.f
  • : TOUT SUR CLOCLO
  • Contact

Recherche

Liens